Gérard Paniandy, la terreur des M3